©fotolia/Ekaterina-Pokrovsky

Pourquoi devenir végétarien ?

L’aventure du magazine végétarien Esprit Veggie, dont je suis devenue la rédactrice en chef, a fini par me convaincre totalement. Cela fait 1 mois maintenant que je suis végétarienne, que j’ai enfin passé le cap. Ne mangeant plus de boeuf ni de veau depuis 4 ans, j’avais fortement réduit ma consommation de viande cette dernière année. Il suffisait d’un déclic pour prendre cette décision. Un peu d’inquiétude au départ… puis une telle révélation.

Rappel : le régime végétarien exclut la viande et le poisson mais autorise les oeufs et les produits laitiers.

Pourquoi devenir végétarien ?
©fotolia/Ekaterina-Pokrovsky

Pourquoi je suis devenue végétarienne ?

La première raison, la plus évidente, serait tout simplement par goût, parce que je n’aime pas la viande. Ces dernières années, je n’éprouvais plus aucun plaisir à mastiquer un morceau de chair cuite. Encore moins à le tenir entre mes mains avant cuisson. Certains vont rire ou se moquer, mais un midi où j’avais prévu de faire un repas moules-frites, je suis restée un long moment dans ma cuisine, devant ma casserole, avec mon saladier de moules bien vivantes dans la main, bloquée par l’action qui allait suivre : la cuisson et donc la mort de toutes ses moules sous ma main. Un sentiment que je n’ai jamais eu à propos d’un escalope de poulet car l’animal est déjà tué, plumé et découpé de manière à ce qu’on n’imagine même plus que c’était un animal avant.

La seconde raison, la plus forte, concerne l’environnement. L’élevage du bétail coûte cher en ressources naturelles : les animaux sont nourris avec des matières végétales qui pourraient servir à nourrir des hommes et ils occupent des prairies qui pourraient accueillir des forêts ou des cultures. Alors cette idée de « sauver la planète » en mangeant moins de viande me tracassait depuis longtemps. Laissez-moi vous citer une phase du livre Plaidoyer pour les animaux de Matthieu Ricard, inspirée par le poète anglais Shelley.

La troisième raison, mais pas des moindres, est bien sûr d’un point de vue santé. J’ai toujours eu la conviction que manger des végétaux était plus bénéfique que de manger des animaux. Ils sont plus digestes, plus frais, gorgés des vitamines. Le régime végétarien est en effet très bénéfique pour la santé : en outre d’être très bon pour la ligne (en règle générale les végétariens ou végétaliens sont plus sveltes que les omnivores), ce régime serait bon pour le coeur ainsi que pour lutter contre le diabète et  le cancer.

La quantité de matières végétales nutritives nécessaire pour engraisser un boeuf fournirait 10 fois plus de moyens de subsistance si elle était utilisée pour faire pousser des végétaux comestibles.

Comment devenir végétarienne ?

Il est facile de supprimer les poissons et les viandes de son alimentation, ainsi que chez des amis ou au restaurant. Vous prenez simplement les céréales et/ou les légumes qui les accompagnent. Et cela fait un bien fou, impossible à décrire. En revanche, il est moins facile de faire un repas équilibré en étant végétarien. Du moins, quand on n’a pas appris à le faire. L’ensemble des règles en matière d’équilibre nutritionnel et la fameuse pyramide alimentaire classique sont à revoir (bien que légumes, fruits et céréales occupent la grande majorité d’ingrédients à consommer !) en ce qui concerne les protéines.

Dans mon cas, même en étant très documentée sur le sujet et quasiment végétarienne depuis plusieurs mois, je me sens encore un peu perdue dans l’organisation de mes repas. Je commençais à réduire drastiquement les protéines animales, sans pour autant passer le cap sur les protéines végétales. Les principales questions que l’on se pose en devenant végétarien sont les suivantes : « Comment remplacer la viande dans une assiette ? » et bien sûr « Où trouver des protéines végétales ?« . Il va falloir  introduire des plats au tofu, seitan, tempeh, des légumineuses et des fruits secs. Ces recettes ne sont plus faites à titre exceptionnel mais deviennent notre quotidien. Car il n’est pas question de manquer de quoique ce soit : les protéines sont indispensables à la survie de l’organisme humain, il suffit juste de redécouvrir sous quelle forme les manger.

C’est un défi que je me suis lancée. Je tâcherai de vous livrer mes astuces ou conseils et de partager avec vous mes découvertes au fil des jours.

Et vous ? Quel a été votre déclic pour devenir végétarien ?

Sur le même sujet

13 thoughts on “Pourquoi devenir végétarien ?

  1. Bonsoir j’ai publié un message le 24 et 27 mars au sujet de votre végétarisme paradoxal mais vous n’avez pas répondu à mes messages. Je comprends mieux maintenant. Vous avez de la chance de pouvoir travailler pour un magazine veggie alors que vous mangez des animaux. Bonne route

    • Bonjour Emma,

      Si je n’ai pas répondu à vos messages des 24, 27 et 31 mars, c’est tout simplement parce que j’étais en vacances au Portugal du 24 mars au 2 avril…

      Je suis un peu surprise par vos 3 messages envoyées en si peu de temps. Et surtout, je suis étonnée par vos questions. Je ne vois pas en quoi je devrais vous rendre des comptes sur ce que je mange.

      Mais si vous y tenez j’y réponds : OUI, JE SUIS VEGETARIENNE, je ne mange ni poisson ni viande. Les livres auxquels vous faites référence sont des anciens livres dont les recettes datent d’avant mon passage au végétarisme. Je ne vais pas (et de toute façon je ne le pourrais pas si je le voulais) demander à mon éditeur de retirer des rayons tous mes livres carnés. Et comme expliqué ci-dessous en réponse à la question de Laure : « Je ne cuisine plus de viande ni poisson. Je n’en achète plus, sauf à de très rares occasions pour mon activité professionnelle car je ne peux pas faire basculer tous mes clients en végétarien du jour au lendemain. Alors je change de clientèle peu à peu. »

      J’espère que ces explications vous conviendront. Je regrette de découvrir ce genre de message à mon retour de vacances. Mais je vous souhaite tout de même de passer une très belle fin de journée.

  2. Bonjour Laure, bravo pour votre végétarisme, j’ai néanmoins un doute car en regardant vos derniers livres je m’aperçois que vous parlez de keftas de poulet, sushi etc. Vous ne mangez plus d’animaux mais vous continuez à les cuisiner?
    Vous parlez de votre expérience devant la casserole de moules bien vivantes mais sur votre site Ô délices vous préparez des « Moules sauce moutarde tandoori et lait de coco » J’avoue que je suis un peu perdue voudriez vous m’éclairer merci et bon week-end.

  3. Bonjour Marie Laure
    Merci pour ces recettes et ce jolis et appétissant blog que je découvre grâce au magasine esprit veggie !
    Maintenant que vous êtes « convertie » je m’interroge quel choix faites vous pour vos bout’chou ? Vous ont ils suivis dans cette aventure ? Moi même végétarienne et Maman d’un tout petit (3 mois :)) je m’interroge simplement
    Mon mari lui mange de tout chacun respecte les envies de l’autre sans rien imposer mais pour les enfants je me posait la question.

    Bravo pour tout
    Merci de continuer à nous faire saliver

    Bonnes fêtes veggie en famille

    • Bonjour Laure,

      J’ai commencé par faire des plats végétariens uniquement pour moi, puis j’ai vite élargi à la famille entière. Mon mari et mon fils mangent à la cantine le midi donc ils ont de la viande ou du poisson tous les jours (voire même dans l’entrée et dans le plat). Donc je n’ai aucun mal à les mettre tous au régime végétarien le soir et le week-end ! Surtout que je suis la seule à cuisiner à la maison.

      Pour ma fille d’1 an, qui mange avec moi tous les midis, j’hésite encore. Les légumes secs ne sont pas avant 18 mois et je n’ai pas osé lui donner de tofu. Je ne consomme pas de tempeh et seitan pour le moment (je n’en suis pas fan). Donc ses purées sont souvent agrémentées d’oeufs durs (que nous fournissent nos deux petits poules). Et de temps en temps, elle prend une purée bio du commerce avec viande ou poisson dedans.

      Je ne cuisine plus de viande ni poisson. Je n’en achète plus, sauf à de très rares occasions pour mon activité professionnelle car je ne peux pas faire basculer tous mes clients en végétarien du jour au lendemain. Alors je change de clientèle peu à peu).

      Bon courage ! Ce n’est pas toujours un sujet facile en famille.

      • Super pour les poules ! Cest top. Oui je croi qu’il faut faire selon ce qu’on sent selon le moment en suivant son instinct comme pour tout le reste d’ailleurs 🙂

        le tempeh je suis pas fan non plus comme vous mais j’ai redécouvert le seitan avec plaisir pané ou en base de hachi Parmentier , dans une sauce ou en
        Boulettes

        Merci pour votre réponse sincère et rapide

        Belle journée

  4. bonjour,
    c’est ce matin en regardant les desserts de Noel sur votre site que j’ai vu avec étonnement que vous vous étiez mise au végétarisme, alors je vous dit bravo!
    il en de même pour moi, je m’y mets progressivement. je n’ai jamais mangé de veau ni d’agneau, supprimé le bœuf il y a quelques années, et la j’ai supprimé le porc de mon alimentation, puis ça sera le poulet et le poisson.
    Pourquoi, le dégout du non respect qu’ont les humains envers les animaux, enfin on nous ouvre les yeux! certes c’est pas beau à voir mais ça fait réfléchir tellement de monde.

    bon courage à toutes et à tous !
    merci Marie-Laure!

    • Bonjour Magguy,

      Merci beaucoup pour votre message. Je démarrage tout doucement dans cette voie mais je m’y sens vraiment bien. J’ai comme l’impression que depuis toutes ces années, je m’obligeais à manger de la viande alors que je n’aimais pas du tout ! Après 4 mois de végétarisme, je commence à bien avoir mes repères, à trouver de nouvelles habitudes en cuisine, toute la famille s’y met mais surtout, on se régale toujours autant. 🙂

      Très bonne journée à vous également !

  5. Bonjour, je ne suis pas totalement végétarienne car il m’arrive de manger du poisson (sardines à l’huile ou dos de cabillaud, environ 3 fois par mois). Je n’ai jamais aimé la viande, et ne mangeait que poulet, dinde, porc. Puis j’ai bcp diminué ma consommation de viande à l’adolescence car j’ai des problèmes digestifs. Et à la suite d’un diagnostic médical, j’ai décidé de suivre un régime antioxydant. Cela fait maintenant un peu plus de 3 ans 1/2 et je suis en bonne santé, je ne manque de rien au niveau des nutriments, des vitamines, etc.
    Donc je prône absolument le régime végétarien, pour la santé, et pour l’amour des animaux.

  6. Vous avez tout à fait raison mais il est vrai qu’il n’est pas toujours évident de ne manger que des plats végétariens.
    Je comprends votre réaction face aux moules.
    Même s’ils sont découpés, j’ai de plus en plus de mal à acheter de la viande chez le boucher et surtout à la cuisiner.
    Merci de nous inspirer et pour vos précieux conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *