Brioches marocaines à l’anis et eau de fleur d’oranger

Brioches marocaines à l’anis et eau de fleur d’oranger

La boulange a quelque chose de magique : sous l’action de la levure, la pâte gonfle toute seule pour donner une mie aérienne et moelleuse. Honnêtement, je ne fais plus de boulange sans machine à pain. Le principal secret pour réussir un bon pain est de pétrir la pain très longtemps : à la main, cela demande du temps et de l’huile de coude. Avec une machine à pain, vous mettez tous les ingrédients dans la cuve et la machine fait le mélange et le pétrissage. Elle préchauffe même la cuve pour que la pâte lève correctement !
Je vous propose une recette de petites brioches, aux saveurs marocaines (grains d’anis et fleur d’oranger), dont nous nous sommes régalées au petit déjeuner !

Brioches marocaines à l'anis et eau de fleur d'oranger

Photo de la recette : Brioches marocaines à l’anis et eau de fleur d’oranger
Pour 6 briochettes

Préparation :

Cuisson :

Repos : 1 h 30 min

Difficulté : Facile

Ingrédients

Préparation

1. Dans la cuve d’une machine à pain mettez le lait, l’eau de fleur d’oranger, la levure de boulangerie, 1 œuf, le sucre, la farine, le beurre mou et le sel.
2. Démarrez le programme pâte de la machine à pain.
En fin de programme sortez la pâte à brioche de la cuve sur un plan de travail fariné coupez en 6 parts et façonnez en boule, posez sur une plaque allant au four et recouvrez d’un torchon laissez lever 30 min.
3. Dans un petit bol délayez le jaune d’œuf avec 1 ou 2 cuillerées à café d’eau froide.
4. Badigeonnez les briochettes de jaune d’œuf puis saupoudrez de graine d’anis et de sésame.
5. Faites cuire 15 à 20 min à 180°C.

Tip

Vous avez aimé ma recette ? Laissez un petit pourboire si vous le voulez !
Plus d'infos sur notre page Tipeee.

Sur le même sujet

2 thoughts on “Brioches marocaines à l’anis et eau de fleur d’oranger

    • Bonjour Catherine,

      J’espère que cette recette vous plaira ! Je garde un très bon souvenir de ces brioches à la fleur d’oranger, tellement parfumée… Humm ! Je crois bien que je vais en refaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *